Retour en Espagne après une expulsion

0
82

Expulsion des immigrés clandestins

Conformément à l’article 57 de la loi espagnole sur les étrangers, les étrangers sans permis de séjour peuvent être expulsés d’Espagne s’ils y séjournent illégalement ou y exercent une activité professionnelle.

L’expulsion signifie également interdiction d’entrée

Conformément à l’article 58 de la loi espagnole sur les étrangers, un immigrant qui a été expulsé d’Espagne n’est pas autorisé à revenir dans le pays pendant une certaine période. La période d’interdiction d’entrée est généralement de 3 ans, de 5 ans dans les cas graves et de 10 ans dans les cas particulièrement graves.

Remarque : si vous retournez volontairement dans votre pays après avoir séjourné illégalement en Espagne, vous serez également inscrit sur la liste noire.

Article connexe : Étudiants dont le visa a expiré : attention à ne pas figurer sur la liste noire

Si vous souhaitez revenir en Espagne, vous devrez attendre l’expiration de la période d’interdiction. Une fois cette période écoulée, la personne peut entrer à nouveau dans le pays par n’importe quel moyen, comme un visa touristique, un visa de regroupement familial, un visa de travail, etc.

L’interdiction d’entrée sera automatiquement levée à l’issue de la période d’interdiction, sans qu’aucune procédure supplémentaire ne soit nécessaire.

Remarque : il est possible de demander la révocation de l’interdiction d’entrée si vous êtes membre de la famille d’un citoyen de l’UE.

Interdiction d’entrée dans les États membres de l’espace Schengen

L’Espagne étant un État membre de l’espace Schengen, le fait d’être inscrit sur la liste noire de l’Espagne signifie que vous ne pouvez pas non plus entrer dans d’autres pays de l’espace Schengen.

Il convient de noter que, bien que la plupart des États membres de l’UE soient également des États Schengen, les deux concepts ne sont pas identiques. L’Irlande, par exemple, fait partie de l’Union européenne, mais n’est pas un pays Schengen. La Norvège, par exemple, n’est pas membre de l’Union européenne, mais fait partie de l’espace Schengen. Il convient donc d’être particulièrement attentif lors de la demande de visa.

Exceptions à l’interdiction d’entrée

Conformément à l’article 58 de la loi espagnole sur les étrangers susmentionnée, si la personne quitte l’Espagne de sa propre initiative pendant la période volontaire au cours de laquelle l’ordre d’expulsion est émis, l’interdiction d’entrée ne sera pas exécutée.

En d’autres termes, si la personne quitte l’Espagne de son plein gré après l’émission de l’ordre d’expulsion, elle pourra présenter une nouvelle demande de visa sans attendre une quelconque période d’interdiction.

En revanche, si vous êtes expulsé par les autorités, vous ferez certainement l’objet d’une mesure d’interdiction d’entrée.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here