Régime juridique des garants de dettes en Espagne

0
163

Dispositions légales relatives aux garanties en Espagne

Les garanties de dettes sont un phénomène social courant. Dans une relation d’endettement, si le prêteur s’inquiète de la capacité de remboursement de l’emprunteur, il est courant de demander à un tiers de se porter garant. En Espagne, les garanties sont généralement appelées “aval “. Le garant est appelé “avalista” ou “fiador”.

Le concept d’une garantie est que si le débiteur ne paie pas l’argent, le créancier peut le récupérer auprès du garant. Le risque juridique que le garant doit supporter dépend de la forme de la garantie. Il existe différentes formes de garanties, en fonction de ce que les parties ont stipulé dans le contrat. Il existe deux grands types de garanties :

La garantie ordinaire : dans ce cas, le créancier doit d’abord déposer une plainte contre le créancier. le débiteur et demander l’exécution de ses biens, et seulement si le débiteur n’a pas de biens pour payer la dette, le créancier peut se retourner contre la caution.

Garantie solidaire : Dans cette forme de garantie, si le débiteur ne s’acquitte pas de sa dette, le créancier peut recouvrer directement les sommes dues. auprès du garant. Le garant doit prendre plus de risques car le créancier peut se retourner contre lui.

Le garant qui a payé peut se retourner contre le débiteur

Oui. Une fois que le garant a payé le créancier, il peut se retourner contre le débiteur pour obtenir le remboursement. D’un point de vue juridique, la dette elle-même appartient au débiteur et le garant a le droit de récupérer le montant qu’il a payé pour le débiteur.

Bien entendu, si le débiteur est en faillite à ce stade, les chances de récupérer l’argent sont très faibles.

Droit de défense du garant contre le créancier

Si le créancier introduit une réclamation contre le garant, il a les mêmes droits de défense que le débiteur et peut invoquer des motifs de refus.

Exemple :

  1. Loyer d’un bien immobilier. Le locataire (débiteur) ne paie pas le loyer au propriétaire (créancier). La caution peut refuser de payer le loyer au motif que les défauts des locaux les rendent inhabitables ou que le bailleur n’a pas respecté le contrat.
  2. Garantie de prêt. Le prêteur ne paie pas la banque à temps et la banque se tourne vers le garant pour obtenir le recouvrement. Le garant peut faire valoir qu’il existe des clauses abusives dans le contrat de prêt.

Limitations du montant de la garantie

Pour réduire le risque, le garant peut négocier une limite au contrat, c’est-à-dire ne garantir qu’un certain montant au maximum et ne pas avoir à supporter la partie qui dépasse la limite.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here